Galerie Laizé

10, rue de l’Église
Bazouges-la-Pérouse


NICOLE LAURENT CATRICE


le 10-04-2015


19h






Déambulation-lecture - Poèmes d'Angèle Vannier


Est-ce un portrait ?
A ma naissance ma mère était en train d’éplucher des oignons...
A quatre ans je fauche le livre de poésie de ma sœur aînée que je lis dans mon lit.
Pension. L’horreur. Je collectionne les zéros et les poèmes de mon crû.
Un temps je me prends pour une future Marie Curie. Nulle en maths, je bifurque vers l’espagnol. Bonheur.
Un premier amour (malheureux comme il se doit) en Espagne qui m’inspire un recueil de sonnets classiques.
Mariage (mon père me nomme “poète et ménagère”...), premier enfant, deuxième enfant, troisième enfant, quatrième enfant, cinquième enfant. Un grand silence poétique de douze ans.
Découverte d’Angèle Vannier à la Maison de la Culture de Rennes un 13 mai. Petite révolution poétique. Nouveau début d’écriture. Comme on arrache ses pieds bottés de la boue profonde.
Déménage à Limoges. Expositions et amitié avec des peintres.
Retour en Bretagne, rencontre de Guillevic, Jacques Lacarrière...
Cheville ouvrière de diverses aventures : radio locale, Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne, Tombées de la Nuit, ateliers d’écriture, récitals, traductions, complicité avec des plasticiens.
Ecriture, traductions, expositions, écriture, griffures, écriture, écriture.

Nicole LAURENT CATRICE




En partenariat avec le réseau des bibliothèques d'Antrain Communauté, Le Village accueille le Printemps des poètes pour une lecture des poèmes d'Angèle Vannier par Nicole Laurent Catrice au coeur des galeries de l'association.

 

3 temps pour 3 lectures dans les 3 galeries du Village

« Si l’on songe aujourd’hui à cerner l’originalité de l’apport d’Angèle Vannier dans la poésie contemporaine, c’est là à mon sens qu’il faut chercher : usant avec audace des chemins les plus improbables un poète nous invite à nous reconnaître dans l’inconnu. " Jean-Pierre Siméon

 

ANGÈLE VANNIER (1917-1980)

Angèle Vannier passe son enfance dans un univers familial exclusivement féminin, elle vit dans un milieu très pieux, ponctué par les messes et les récits de contes populaires. Alors étudiante en pharmacie, elle devient aveugle à l'âge de 21 ans. Pendant la guerre, le poète malouin Théophile Briant, réfugié à Bazouges où elle vit, apprend qu'elle écrit des poèmes. Il lui rend visite et la révèle à elle-même. Très vite, elle partage sa vie à Bazouges et Paris. Elle rencontre Paul Eluard qui préface son second recueil de poèmes: " l'arbre à feu ". "Angèle Vannier, aveugle, préserve tout de l'ombre.Merveilleusement." écrivait Paul Eluard.
Après sa rencontre avec le musicien Darius Milhaud, ses poèmes de forme populaire sont mis en musique par Philippe Gérard.
En 1955, elle écrit pour Edith Piaf, " Le chevalier de Paris " premier prix de la chanson française.
Un feu vital anime le poète, donne à voir la réalité la plus concrète comme le mystère des êtres et des choses. (Source : babelio)








Nicole Laurent Catrice
Nicole Laurent Catrice