Espace public



GWENN MÉREL & ATELIER POLYHEDRE


le 25-06-2017







À ciel ouvert - Parcours d'art contemporain


En 2016, Le Village a souhaité valoriser sa collection de quatorze oeuvre dans l'espace public à travers un parcours dans le bourg de Bazouges-la-Pérouse. Une carte gratuite est disponible dans les trois galeries du Village et l’Office de Tourisme de Couesnon Marches de Bretagne. Chaque année le circuit s’enrichit de nouvelles oeuvres. Pour cette saison le centre d’art a invité l’artiste rennaise Gwenn Mérel et le duo nantais de l'Atelier Polyhedre.

Gwenn Mérel présente une oeuvre “domestique” dans les vitrines d’un ancien commerce situé place du monument. Sous la forme de rideaux que les propriétaires de la maison pourront utiliser, elle représente un panorama emblématique de Bazouges-la-Pérouse. Ce paysage complété d’autres éléments significatifs de la commune, caractérise la légère élévation du bourg. Réalisé en broderie, il renvoie également aux techniques ancestrales et aux traditions vestimentaires et décoratives territoriales.

Remerciements : Léa Bénétou, Françoise Berthelot, Morgane Besnard, Céline Bineteau, Aline Caretti, Marie Cherfils, Elise Daoudal, Louise Delahaye, Thomas Delahaye, Ana Fereira, Hélène Fossati-Vaudour, Laura Gesnys, Muriel Houard, Claudine Jourdan, Gisèle Jourdan, Paule Jourdan, Franck Lebarbé, Floriane Le Berre, Magali Leonardi, Angèle Manuali, Amélie Mauduit, Marie-Odile Mérel, Andrée Ospina, Manon Pallier, Audrey Pedron, Christophe Schilliger, Sébastien Schilliger, Axelle Villin, Charlotte Vitaioli, Marie L'Hours, Caroline Guittet, Jane Le Barzic.

Plus d'infos sur l'artiste : base.ddab.org/gwenn-merel

Les céramistes Baptiste Ymonet et Vincent Jousseaume proposent une oeuvre réalisée en lien avec l’une des particularités historiques locales. Lors de la Révolution Française, les habitants ont déplacé des élèments architecturaux de l’église de Bazouges pour solidifier, étayer et décorer leurs bâtisses. C’est cette idée de déplacement que les artistes symbolisent dans Dix déplacés. Au nombre de dix, les briques rangées sur une étagère attendent patiemment leurs futures migrations vers des espaces vacants sur les murs de la commune.

Plus d'infos : www.polyhedre.com









© Gwenn Mérel
© Gwenn Mérel