Galerie Thébault

23, rue du Maine
Bazouges-la-Pérouse


CLOTHILDE AUGER


du 21-06-2015 au 06-09-2015


Du mardi au dimanche de 14h30 à 18h30



Vernissage le 21/06/2015 à 12h

Lieu : Galerie Laizé




Origine et mutation


« «Matière et mémoire», est la ligne conductrice de mon travail. J’utilise la photographie et récemment les eaux-fortes comme outil de questionnement sur notre rapport à nos patrimoines, personnels et collectifs. Les liens entre réel et imaginaire, la mémoire et le devenir sont les enjeux de mes explorations photographiques. Le choix des lieux photographiés est très précis, il s’agit toujours de sites en pleine mutation provoquée et conduite par l’Homme. C.A.

Comme dans de nombreux territoires français, le Pays de Fougères réhabilite d’anciennes entreprises ou bâtiments religieux. Des carrières sont devenues des espaces naturels et certains édifices ou commerces ont été transformés en centres d’art comme le couvent des Urbanistes à Fougères ou Le Village à Bazouges. Clothilde AUGER s’intéresse à ces mutations industrielles et sociales qui modifient le paysage culturel et touristique d’un territoire.




Elle présente à la galerie Thébault deux séries complémentaires. La première intitulée Granit, est une exploration photographique de carrières bretonnes. Accompagnées d’eaux fortes conçues à partir d’empreintes de ses mains, elle met en perspective deux techniques ancestrales : la taille et l’empreinte. Au premier étage elle présente une partie de ses recherches réalisées dans le cadre d’une residence qu’elle effectue actuellement à Rennes au couvent des Jacobins. Fiction documentaire, l’artiste rend compte de manière subjective de la mutation d’un édifice religieux en centre des congrès.








Flexagone 1 Jacobins, 2014, tirage lambda contrecollé dibond, 60 x 90cm
Flexagone 1 Jacobins, 2014, tirage lambda contrecollé dibond, 60 x 90cm