Galerie Laizé

10, rue de l’Église
Bazouges-la-Pérouse


BIP AGENCE


du 25-03-2012 au 03-06-2012


les weekends de 14h30 à 18h et du mardi au dimanche entre le 7 avril et le 7 mai



Vernissage le 25/03/2012 à 12h00

Lieu : sur place




Le BIP, un collectif

INVESTIGATION n.f. : Recherche suivie, systématique.
-> aller à la découverte / à la recherche / en reconnaissance, chiner, être en quête, explorer, fouiller, enquêter, scruter…


Le Bureau d’Investigation Photographique (BIP) est un collectif de sept photographes réunis par la volonté d’aller sur le terrain, et de proposer l’image là où elle fait œuvre de partage et d’expérience.
La démarche photographique des membres du BIP mêle la rigueur documentaire aux libertés d’une photographie plasticienne. Elle s’inscrit à rebours du sensationnalisme et pointe le caractère à la fois trivial et furtif de certaines évolutions de notre société.

Entre décembre et février dernier, 3 membres du collectif (Antoine Chaudet, Bruno Elisabeth et Richard Louvet), ont parcouru Bazouges-la-Pérouse et ses environs pour rencontrer ses habitants.

Chaque photographe a expérimenté une manière singulière de rentrer en contact avec le territoire et ceux qui l'habitent.

 




À travers un projet intitulé « La ronde », la Bip Agence, collectif dʼartistes, met en avant une des caractéristiques propres au milieu rural : le lien social. Cet esprit communautaire est inhérent aux territoires ruraux car il est lié à la manière dʼhabiter. Sur ces territoires, un certain nombre dʼhabitants logent loin des bourgs, dans des hameaux ou des lieux-dits. Pour permettre à ces personnes de disposer des mêmes services que les villageois, des « passeurs », terme employé par lʼagence, se déplacent régulièrement chez ces habitants pour les soigner, leur livrer du pain ou leur apporter une lettre. Au-delà de rendre service, ces boulangers, postiers, médecins ou épiciers créent du lien social et participent au bon fonctionnement de la communauté. Cʼest en impliquant ces « passeurs » que lʼagence BIP sʼest immergée dans le territoire afin de le découvrir et y rencontrer ses habitants. Leur projet photographique artistique et documentaire exposé à la galerie Laizé souligne cet esprit communautaire de plus en plus fragile.








©
© BIP Bruno Elisabeth