Galerie Laizé

10, rue de l’Église
Bazouges-la-Pérouse


RACHEL LABASTIE


du 21-06-2015 au 06-09-2015


Du mardi au dimanche de 14h30 à 18h30



Vernissage le 21/06/2015 à 12h

Lieu : sur place




De l’apparence des choses, chapitre V, Territoires


Artsite représentée par les galeries Odile Ouizeman, Paris et Analix Forever, Suisse.

 

Les œuvres de Rachel LABASTIE révèlent l’antagonisme de la nature humaine.

“ J’entends ici par antagonisme l’insociable sociabilité des hommes, c’est à dire leur penchant à entrer en société, penchant lié toutefois à une répulsion générale à le faire, qui menace constamment de dissoudre cette société ” *. Les sculptures et les céramiques de l’artiste symbolisent cette ambivalence : elles signifient à la fois l’homme et son appétence à s’unir, partager et communiquer et cette insociabilité qui le pousse à la destruction, la servilité ou l’enfermement.

* Emmanuel Kant, Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique. 1784   

 




Dans le cadre de l’exposition, Rachel LABASTIE présente trois œuvres inédites produites par Le Village. Djelem Djelem, réalisée en collaboration avec la vannière Gweltazenn Lesacher, Liberté Liberté Chérie, une installation sculpturale créée en briques de terre cuite rouge et Territoires, impressions et dessins sur plaques de porcelaine.

 

Téléchargez le texte de Paul ARDENNE Des objets-vie produit à l'occasion de son exposition au Village.

 

Entretien vidéo. Réalisation ARTE.








Liberté liberté chérie (détail), 2015, sculpture, céramique, dimensions variables, Courtesy Galerie Odile Ouizeman, Paris, Labastie Rachel ©Adagp - Cliché : © Delprat Nicolas
Liberté liberté chérie (détail), 2015, sculpture, céramique, dimensions variables, Courtesy Galerie Odile Ouizeman, Paris, Labastie Rachel ©Adagp - Cliché : © Delprat Nicolas